Premières impressions sur l'alpha de Heroes of the Storm

MOBA en cours de construction au sein des studios Blizzard, Heroes of the Storm va tâcher de se démarquer de la concurrence, ce qui est plutôt en bonne voie vu la direction prise.

Les MOBA et notamment ses deux têtes d'affiche League of Legends et Dota 2 ont le vent en poupe. Les deux titres comptent des millions de joueurs, pour toujours plus de spectateurs scrutant la scène e-sport. Ces chiffres attisent la concurrence, malgré la difficulté de se démarquer des deux mastodontes du secteur. Originalement un mod officiel de Starcraft 2 né de l'éditeur de cartes, le MOBA de Blizzard est devenu par la suite un jeu à part entière. Présenté pour la première fois en 2011 sous le nom de Blizzard DOTA, le titre puisait dans les différentes franchises du développeur pour se trouver des héros charismatiques. Devenu depuis Heroes of the Storm, le MOBA de Blizzard est actuellement en alpa-test.

Premières impressions sur l'alpha de Heroes of the Storm

La finition et l'accessibilité Blizzard

Les premiers pas sur Heroes of the Storm se font en compagnie du mythique Uther. Le Porteur de Lumière nous assiste ainsi lors de l'introduction du MOBA, teintée d'humour, pour mieux assimiler les bases. Il fera ensuite équipe avec nous lors du didacticiel pour la première partie sur le MOBA. Les classiques du genre sont bien là avec deux équipes de cinq joueurs disposant d'une base protégée par des tours. Les bases sont reliées par trois voies, parcourues par des serviteurs qui récolteront les coups à la place des héros et rapporteront de l'expérience. Malgré le statut d'alpha, Heroes of the Storm illustre déjà le soin de la finition Blizzard, de l'introduction aux dialogues déjà entièrement traduits et doublés en français.

HeroesOfTheStorm2014-08-1802-34-01-87.jpg

Les habitudes du MOBA sont balayées dès la sélection du personnage. En effet, on choisit son personnage avant de lancer une partie. On est ainsi assuré de jouer son héros de prédilection, le matchmaking se chargeant à la fois de composer l'équipe et de trouver des adversaires. Le joueur est justement incité à approfondir le cas de chaque héros, en les faisant progresser au fil des parties pour débloquer leurs capacités et une partie de leurs apparences. Le casting relativement réduit à l'heure actuelle de Heroes of Storm (en provenance des licences Warcraft, StarCraft et Diablo), permet d'évoluer en univers connu, retrouvant au passage avec un certain plaisir des voix que l'on a déjà entendu dans d'autres aventures ludiques.

Raynor reprend du service après plusieurs épisodes de StarCraft, pour mieux placer des répliques cinglantes en parallèle de tirs puissants. Diablo émettra quelques grognements et rappellera sa puissance en sautant sur ses adversaires avant de les soulever et les projeter vers leur funeste destin. Loin d'être cruche, l'aventurière pandaren Li Li distribuera des infusions pour requinquer ses alliés. En terme de gameplay, le panel de personnage de Heroes of the Storm reprend le schéma classique du genre avec ses tanks, ses classes à distance et de soutien. Les contrôles de foule (grappin, projection, immobilisation) sont également de sortie, pour demander à chacun de se placer judicieusement durant les combats.

Les mécaniques de Heroes of the Storm

On arrive au coeur des mécaniques de Heroes of the Storm. Il n'est ici pas question de dernier coup sur les sbires, de balise de vision à poser ou d'un équipement à acheter, on va se focaliser entièrement sur les combats et les objectifs de la carte. L'expérience est partagée entre toute l'équipe, nivelant des différences entre ses membres. Le joueur choisira au fil des niveaux des talents permettant de renforcer certaines de ses compétences, ou d'en acquérir d'autres. Les héros morts aux combats sont indiqués avec le temps de réapparition croissant au fil des niveaux de l'équipe, tout comme les délais des différents objectifs de la carte. On arrive ainsi à la principale particularité du MOBA de Blizzard, ses cartes.

HeroesOfTheStorm2014-08-1615-29-41-83.jpg

Les héros vont devoir jouer de mobilité pour couvrir les différents objectifs des cartes et participer aux combats, bien aidés par la monture malgré des cartes de taille réduite. La vision du Seigneur de la Terreur Diablo sur un cheval a de quoi déstabiliser, mais ce dernier se révèle au final juste indispensable. D'autres montures permettront à chacun de s'y retrouver selon ses goûts, quitte à croiser une licorne arc-en-ciel. Le joueur va surtout devoir sortir de sa routine.

Chaque carte de Heroes of Storm dispose de sa propre thématique et de ses objectifs. Si l'on retrouve sur toutes les cartes les camps de mercenaires pour faire infléchir les lignes, chacune dispose d'un objectif principal capable de renverser le cours de la partie. Le Val Maudit demandera de récupérer des tributs apparaissant aléatoirement sur la carte, pour déclencher le courroux du seigneur corbeau empêchant un temps les forts ennemis de répliquer et réduisant les sbires ennemis à un point de vie. Sur un autre registre, le Comté du Dragon exigera de tenir deux positions sur la carte pour libérer le chevalier dragon, permettant à un joueur de se transformer pour tout dévaster. Les Mines Hantées proposeront deux cartes distinctes, invitant régulièrement les héros à parcourir les mines en quête de ressources pour renforcer le golem de son équipe.

HeroesOfTheStorm2014-08-1801-55-39-01.jpg

Les objectifs de la carte vont ainsi animer la partie, obligeant les équipes à travailler de concert tout en devant plonger dans les combats sous peine de voir sa base détruite sans réellement la possibilité de la défendre. Heroes of the Storm pousse à l'action, pour des parties bouclées rapidement, d'une durée en moyenne de 15 à 30 minutes. Accessible, le titre de Blizzard reste exigeant et comportera son lot de frustrations propres aux MOBA et au jeu d'équipe. Il suffit d'un membre préférant tenir inutilement sa ligne plutôt que de participer à la prise d'un objectif pour décider du cours de la partie, et enrager.

Conclusion

On précisera avant toute chose que Heroes of the Storm va évoluer d'ici sa sortie (dont la date est inconnue et certainement lointaine vu son statut d'alpha), Blizzard ayant pour l'habitude de prendre son temps et bouleverser si nécessaire des pans entiers de ses jeux durant le développement. Heroes of the Storm n'en reste pas moins un MOBA intéressant dès à présent, prônant une grande accessibilité pour mieux se concentrer sur les combats. Les puristes du genre le trouveront certainement trop simple au premier abord, mais sa richesse se trouve essentiellement dans ses différentes cartes permettant de sortir d'une certaine routine. Rafraichissant, Heroes of the Storm aura pour principal enjeu de maintenir son intérêt au fil du temps et des parties. La marge de progression d'un joueur sur un MOBA est le principal intérêt du genre, axé sur un concentré de gameplay. La richesse du casting, l'équilibre et la synergie des différentes compétences des héros, le jeu de groupe qui en découlera sont autant de points que Heroes of the Stom va devoir encore développer.

Réactions (83)


Que pensez-vous de Heroes of the Storm ?

37 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (55 évaluations | 4 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien

99 joliens y jouent, 121 y ont joué.